Light Dancing

Croisement des arts entre danse, photographie et musique, ce maillage interdisciplinaire, nous amène dans une réalité transformée et dilatée.
Des corps immergés dans la pénombre, se dévoilent, se révèlent le temps d’un éclair. Pas besoin d’une critique pour en expliquer le sens, le photographe devient acteur d’un spectacle où il retrouve un espace de liberté, sur lequelle il peut aller et venir.
Véritable performance ou le corps du danseur est magnifié dans l’exercice, le photographe est amené à connaître la discipline pour anticiper chaque figure et déclencher au moment crucial pour fixer le mouvement. Les photos obtenues appartiennent autant au photographe qu´aux danseurs tant l´interaction est forte entre ces acteurs lors de la réalisation. A noter également la participation de Franck Guiblin en tant que chorégraphe et regard exterieur lors de certaines réalisations. Ces photos iréelles ne sont pas le fruit d'un montage realisé en post production mais bien d'une technique de prises du vue, contrainte à l'origine du projet.